Reforme forestière en RDC : réflexion au GTCRR sur la participation des OSC environnementales dans le processus d’élaboration d’une politique forestière efficace.  

La reforme forestière était au menu d’une journée d’échanges le 17 juin 2021 au GTCRR et les participants à cette journée de réflexion et d’échanges  se sont convenus sur les préalables à une bonne préparation des OSCE à la participation au processus d’élaboration de la PFN ,notamment en ce qui concerne la communication et le renforcement des capacités, l’obtention d’informations correctes sur la situation et les tendances futures des forêts ,  les principaux thèmes intéressant la société civile et les divers éléments devant  composer le document de PFN au regard de l’ébauche développée par l’UCPEPFN.

Partager cet article avec vos collegues

La reforme forestière était au menu d’une journée d’échanges le 17 juin 2021 au GTCRR et les participants à cette journée de réflexion et d’échanges  se sont convenus sur les préalables à une bonne préparation des OSCE à la participation au processus d’élaboration de la PFN ,notamment en ce qui concerne la communication et le renforcement des capacités, l’obtention d’informations correctes sur la situation et les tendances futures des forêts ,  les principaux thèmes intéressant la société civile et les divers éléments devant  composer le document de PFN au regard de l’ébauche développée par l’UCPEPFN.

En effet, une fois prise la décision de se lancer dans un processus d’élaboration d’une politique en synergie, une bonne préparation améliorera les chances de succès. Il s’agit notamment d’assurer :

  • un bon niveau de direction / coordination ;
  • la participation significative de toutes les OSCE à travers toutes les provinces ;
  • la disponibilité d’informations détaillées sur les différents types des forêts et leurs usages, essentielles à l’évaluation des nouveaux besoins et des tendances futures possibles.

Le produit de cette réflexion : le draft d’un plan de travail établi avec calendrier et budgets  et les organisations membres du GTCRR qui devraient prendre le lead au nom de la SCE. Ce plan devra accorder une place de choix au renforcement des capacités des organisations membres et  permettre de gérer le processus et d’entamer un dialogue constructif avec les parties prenantes.

Share this:

Vues : 0

Partager cet article avec vos collegues

Laisser un commentaire

Menu