Omer KABASELE plaide pour l’appropriation du processus  de l’aménagement du territoire dans la province du Haut – Katanga

En marge de la Journée Internationale de la Terre célébrée ce 22 Avril, le Coordonnateur de l’ONG Green World Solidarity basée à Lubumbashi et en même temps Président du COPIL de GTCRR s’est entretenu avec la presse de la ville de Lubumbashi.

Partager cet article avec vos collegues

 

Omer KABASELE, Coordonnateur GWS

 

Au cours de cette interview, Omer Kabasele a fait savoir que la particularité de cette journée pour cette année 2020, est due au contexte sanitaire actuel avec la pandémie du Covid-19 ; en  reconnaissant tout de même que depuis l’avènement du Coronavirus, l’activité humaine exercée sur la planète a connu une diminution qui s’est avérée bénéfique pour l’environnement.

Omer Kabasele  a fait savoir à la presse qu’il est impossible de gérer la terre et ses ressources sans associer la thématique de l’Aménagement du Territoire donc la manière dont la terre est repartie entre les différents besoins de ses communautés. Le Haut-Katanga était encore sur ce que l’on peut qualifier d’un “Point Zéro” en ce qui concerne l’Aménagement du Territoire ; d’où, son appel aux Autorités Provinciales de s’impliquer davantage dans ce processus.

Les autorités du Haut- Katanga doivent jouer un rôle central dans le processus de l’élaboration de schéma provincial de l’AT ( SPAT) pour définir clairement les priorités de développement pour la province, et elles doivent veiller à ce que la politique et  loi  sur l’aménagement du territoire en cours d’élaboration au niveau National puissent prendre en compte les besoins réels de développement des communautés vivant dans la province du Haut Katanga.

Notons que pour cette année 2020, le cinquantième anniversaire de la Journée Internationale de la Terre l’accent est mis sur l’action pour le climat. Tout citoyen doit agir pour le climat. Cette édition est passée presque inaperçue et aucune grande manifestation n’a été organisée que ça soit au niveau du pays ou au niveau international, tant que la préoccupation majeure à travers le monde demeure la lutte contre la propagation du coronavirus.

DEMESTER MALOBA

Journaliste Environnementaliste

 

Partager cet article avec vos collegues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu