GTCRR

FAQ - GTCRR

FAQ

Le GTCRR travaille  constamment à l’accroissement de sa représentativité, sa légitimité, sa transparence et son efficacité opérationnelle afin de coordonner l’ensemble de la dynamique associative autour de la REDD+. Fort de sa politique d’ouverture à toutes les organisations de lutte contre les changements climatiques et militant pour la REDD+, le GTCRR compte en son sein l’implication de plusieurs structures, ainsi que de réseaux au niveau national, provincial et local

 

Faire le suivi et le contrôle de la mise en œuvre de la REDD+ pour la  prise en compte et le respect les droits de COLO et PA; les principes de participation, d’inclusion, d’égalité et de transparence.

  1. Œuvrer pour l’implication des réseaux, associations sans but lucratif et organisations non gouvernementales de la société civile dans la définition, l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et programmes relatifs à l’environnement et à la gestion des ressources naturelles ;
  2. Promouvoir la bonne gouvernance, la transparence et la redevabilité y compris le monitoring dans les systèmes de gestion et d’exploitation des ressources naturelles et de la biodiversité;
  3. Garantir la prise en compte des droits et intérêts des communautés locales et peuples autochtones pygmées y compris notamment les femmes, les jeunes et les populations vulnérables dans l’élaboration des politiques et programmes relatifs à l’environnement et à la gestion des ressources naturelles et de la biodiversité;
  4. Consolider l’encrage du réseautage entre les membres dans une dynamique structurelle d’échanges constructifs et d’harmonisation des vues y compris la capitalisation des expériences issues du processus REDD+ pour le développement durable de la RDC ;
  5. Assurer le renforcement des capacités des réseaux, et organisations membres en vue d’accroître leur expertise et leur professionnalisme sur les questions environnementales, de changement climatique et des mécanismes internationaux de financement associés à la REDD+;
  6. Développer des outils de sensibilisation, d’information et de communication sur les thématiques environnementales, en vue de stimuler la prise de conscience de l’ensemble des acteurs dans la préservation de l’environnement ;
  7. Assurer le plaidoyer aussi bien auprès des autorités nationales dans le respect des dispositions légales internes et les engagements internationaux souscrits par le pays ainsi qu’auprès des partenaires techniques et financiers pour la mobilisation des moyens nécessaires au déploiement des activités liées au l’environnement, à la gestion des ressources naturelles, au changement climatique et aux mécanismes internationaux associés dont la REDD+.

Assurer le respect des droits et intérêts des communautés locales et peuples autochtones pygmées ainsi que des groupes vulnérables autour de la REDD+, y compris la protection des écosystèmes forestiers grâce à un dialogue permanent avec le gouvernement et   les autres parties prenantes à travers le plaidoyer et le lobbying, les études et les projets de développement durable.

A la réduction de la déforestation et la dégradation des forêts sur leurs territoires, gérer durablement leurs forêts, conserver leurs biodiversités et augmenter leurs stocks de carbone.

Victimes des impacts de la déforestation, dans la lutte contre le changement climatique.

 

Le membre admis au GTCRR, s’acquitte à la suite de ses frais d’adhésion qui sont fixés à 50$ pour une organisation et 100$ pour un réseau à la coordination nationale du ressort.