Conférence de presse : GTCRR se positionne pour une  réforme de l’aménagement du territoire  ouvert, inclusif et respectueux des intérêts et droits de communautés locales et peuples autochtones pygmées.  

Les organisations de la société civile environnementale de la République Démocratique du Congo, réunies à trois reprises au sein du Groupe de Travail Climat REDD Rénové, en sigle GTCRR, en vue, d’une part, d’évaluer l’état général du processus de la réforme de l’Aménagement du Territoire et, d’autre part, d’y répondre avec une prise de position claire et motivée, assortie d’une feuille de route articulée en fonction des enjeux relevés.

Lors de sa conférence de presse organisé à Kinshasa et au regard des constats mentionnés dans sa note de position de ce 18/08/2020 , et en raison des enjeux de la réforme en cours de l’aménagement du territoire pour la gestion de la transition écologique, la coordination intersectorielle et une meilleure définition du cadre pour les arbitrages institutionnels et techniques en vue d’une gouvernance spatiale concertée et intégrée, les organisations membres du GTCRR formulent les recommandations suivantes :Promouvoir, maintenir et respecter le caractère ouvert, inclusif et participatif du processus de la réforme de l’aménagement du territoire.

  • Améliorer l’approche consultative ainsi que la méthodologie de collecte, de traitement et de prise en compte des contributions des parties prenantes.
  • Respecter les exigences du cadre normatif et institutionnel et des modalités opérationnelles mis en place pour la mise en œuvre de la Stratégie-Cadre Nationale REDD+ et du Plan d’Investissement REDD+.
  • Poursuivre les discussions sur la politique d’aménagement du territoire de sorte à disposer d’un instrument, fruit d’un consensuel national, répondant aux exigences de qualité, tel que requis par le Plan d’Investissement et le Document du Programme de l’Aménagement du Territoire.
  • Améliorer le cadre de discussions pour le reste des outils attendus de la réforme de l’aménagement du territoire.

Enfin, obtenir l’alignement de tous les PIREDD sur les standards découlant des réformes sectorielles en général et celle de l’aménagement du territoire en particulier.

Partager cet article avec vos collegues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu