GTCRR a mobilisé la Société Civile de la province de la Tshopo pour accentuer le suivi dans le PIREDD-O.

Depuis 2017, la RDC s’est lancée dans une série des réformes afin de préparer des conditions habilitantes pouvant occasionner plusieurs investissements dans le cadre de la REDD+. Et c’est depuis 2017 que le PNUD a lancé avec de CAFI le PIREDD Orientale qui prend en compte trois provinces : Bas-Uélé, Ituri et Tshopo. Outre ce programme, le programme pour l’investissement forestier, PIF en sigle venait de lancer en date du 19 juillet 2019 son projet PIREDD MBKIS.

Ainsi, pour s’assurer d’une bonne réussite de ces programmes, il a été demandé à la société civile environnementale au travers le Groupe de Travail Climat REDD Rénové de mobiliser ses différents membres afin de s’assurer d’un bon suivi de ces PIREDD sur le plan sauvegarde environnementale et sociale. Voilà qui justifie la tenue à Kisangani du mercredi 24 au jeudi 25 juillet 2019 de l’atelier de renforcement des capacités des membres du GTCRR de la province de la Tshopo sur la mobilisation et le suivi des PIREDD.

Le GTCRR a regroupé également les animateurs de ses trois coordinations provinciales à savoir Bas-Uélé, Ituri, et Tshopo pour un renforcement des capacités administratives et financières afin d’être en mesure d’apporter un soutien efficace et nécessaire dont la société civile a besoin pour exercer un plaidoyer citoyen dans le PIREDD-O

Selon Julien Kabalako, coordonnateur national du GTCRR qui était accompagné de Timothée Makela  Chargé d’administration et Finances et Ernest Swedi comptable Nationale  , au cours de ces assises, a martelé qu’il est question de mobiliser et sensibiliser et renforcer les capacités de la société civile pour un suivi efficace et effectif de tous les projets intégrés et toutes les initiatives REDD+ en cours de développement dans la province.

Cet atelier qui se tient en la salle du CENADEP connait la présence d’une trentaine des participants dont les des femmes, jeunes et peuples autochtones.

Menu